Mise en eau du Ru

ÉCRIT PAR la Mairie de Gommecourt

Les travaux de mise en eau du ru de Gommecourt se sont terminés à la fin de l’année 2015. Le branchement du ru à l’Epte est la dernière étape d’un projet patrimonial et environnemental remarquable qui s’est déroulé sur plusieurs mois. La première étape a été de restaurer les abords du ru de part et d’autre du lavoir (en amont et en aval). Des coupes d’arbres et de broussailles, qui ont poussé trop près de l’eau, ont été réalisées.

Débroussaillage1 Débroussaillage2

Le curage sous le pont, qui n’a pu se faire totalement avec l’engin, a été terminé à la pelle et à la pioche !

CurageManuel

Un peu d’histoire …

C’est le 28  Pluviose de l’An II (1794), avant le partage du marais entre les habitants (chefs de famille), que sont définis le ru et les chemins communaux dits de la municipalité, du district, de la société, du serment, etc … : « Le ru communal aura 6 pieds de largeur, les chemins auront 10 pieds de largeur ».

En 1967, il est nettoyé après l’ouragan du mois de mai, et n’est déjà plus utilisé pour le rinçage du linge. Une réfection de la toiture du lavoir est faite en 1968. En 1970/75, il alimentait en eau les nombreux jardins des Sablons. Jusqu’en 1980, le ru était encore en eau bien que non curé depuis des années.

C’est Mr Georges CARPENTIER de Ste Geneviève qui curait ce ru en 1958 pour la somme de 30000 francs (30fr le mètre x 1000 m). Ensuite ce sont les cantonniers et autres qui ont fait ce travail jusqu’en 1970, puis en 1984, lors de l’éboulement du lavoir par une voiture, le ru et le lavoir n’ont plus passionné les foules jusqu’à l’année 2013 . Il était devenu le tout à l’égout de la commune avec toutes ses nuisances.

Un peu de technique …

miseeneauru

A noter que la prise d’eau s’est faite à la « Fosse Tournoise » et non au « Petit Michet ». Les pierres du tablier de l’ancien pont ont été utilisées pour son aménagement. Cette remise en eau du ru enrichira la biodiversité du marais puisque les points d’eau sont, entre autres, des abreuvoirs naturels pour les animaux.

Participants à la restauration de ce patrimoine

Tout d’abord sans Yoann et Didier Bertolo avec leur matériel rien ne pouvait être envisagé ;  à ce jour environ 300m3 de terre ont été enlevés du fossé après nettoyage de ses abords (coupe d’arbres, enlèvement d’objets…).

Mouloud Abdedou, Alain Barrat, Jean-Paul Deschamps, Michel Pommier, Michel Péroumal, Jacques Rigaux, Jean-Jacques Schuler, Patrick Thomas.

Les agents communaux, Brice Noharet et Cédric Baloche, ont aidé les bénévoles à plusieurs occasions et la mairie a fourni les matériaux nécessaires à la réalisation du projet.

Fleurissement et inauguration

Afin de valoriser ce travail et faire du lavoir un lieu convivial et joli, le fleurissement du lavoir serait à envisager au printemps.

C’est aux beaux jours aussi que sera inauguré le lavoir. Les bénévoles, l’amicale du village (ALCS) et la municipalité inviteront tous les habitants de la commune, grands et petits, pour une journée au bord de l’eau. La date et le programme de cette journée sera communiquée ultérieurement.

Quelques photos …

Un commentaire

  • jpv dit :

    tres bonne initiative bravo a tous ! sauf que 500 metres pus bas en aval ça sert de depotoire et de tout a l’egout !vous devez bien savoir a qui je fais allusion !
    salutations

Laisser un commentaire